DIOCESE DE KPALIME
THÈME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Nous sommes le peuple que sa main conduit. Marchons à la suite du Christ
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DU DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION - ANNEE C / RP AMEWU OSCAR

Chers lecteurs,
Chères lectrices,
Bien aimés du Seigneur,

« De l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem à sa mort infâme à Golgotha », voilà ce qui serait à la une des journaux il y a 2000 ans en Israël. Et curieusement le monde entier continue à commémorer cet événement. Nous y voilà palmes ou rameaux à la main entrain de chanter « Hosanna au fils de David » sachant très bien que ses jours sont comptés.
Louons-le ! Magnifions-le ! Célébrons-le aujourd’hui, de peur que les pierres le fassent à notre place ; demain il mourra dans nos mains. Nos rameaux se transformeront en lances, clous et marteaux ; nous taillerons le bois et nous le crucifierons. Dommage que la gloire qui vient des hommes n’est qu’un supplice de Tantale, une gloire éphémère !
En effet, la liturgie de ce dimanche rend exactement le mystère que nous célébrons. Le peuple de Dieu en procession rameaux en main, rentre triomphalement dans l’église dans des chants et de louange. Mais une fois à l’église, la péricope évangélique nous plonge dans la passion du Christ. Tout porte à comprendre que la joie que nous venons de vivre n’est qu’une transition de la vie de Jésus ; un petit temps de répit qui finalement le propulse avec force dans sa passion.
L’homme a mis Dieu sur la sellette. Dieu est en procès. Pascal disait : «Jésus est en agonie jusqu’à la fin du monde». La passion du Seigneur continue aujourd’hui encore. On se moque de lui et de ceux et celles qui croient en lui, on essaie de le condamner à mort, de le faire disparaître, de prouver qu’il est un imposteur ou qu’il n’a pas existé... Depuis 2000 ans, le procès est répété année après année, siècle après siècle.
Aujourd’hui encore, le Christ nous regarde avec tendresse et nous pose la question : «Pour vous, qui suis-je?» À travers tous ces personnages : les autorités religieuses, Pilate, Caïphe, Judas, Pierre, les autres disciples, Simon de Cyrène, le bon larron, Joseph d’Arimathie, les femmes qui suivent Jésus, le centurion, les soldats. , chacun de nous est appelé à se demander quels sont ses rapports avec Jésus et auxquels de ces personnages il s'identifie ?
Mais sachons que d’une manière ou d’une autre nous continuons à crucifier Jésus par nos comportements désobligeants et notre refus de conversion. Le philosophe athée Friedrich Nietzsche déclare dans le Gai Savoir : « Dieu est mort ! Dieu reste mort ! Et c'est nous qui l'avons tué ! Comment nous consoler, nous les meurtriers des meurtriers ? Ce que le monde a possédé jusqu'à présent de plus sacré et de plus puissant a perdu son sang sous notre couteau. — Qui nous lavera de ce sang ? Avec quelle eau pourrions-nous nous purifier ? Quelles expiations, quels jeux sacrés serons-nous forcés d'inventer ? La grandeur de cet acte n'est-elle pas trop grande pour nous ? »
Nonobstant quelques hérésies parsemées ici et là dans cette déclaration nous faisant croire que ‘’nous avons tué la poule aux œufs d’or’’, il est de toute évidence que « la lumière a brillé dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas arrêté » (Jn 1, 5). Mais sur la croix avant de mourir, voici la prière de Jésus pour nous : « Père, pardonne-leur car ils ne savent ce qu’ils font ». Nous avons vraiment de la chance. Isaïe a bien vu que nous avons du prix aux yeux de Dieu. (Is 43, 1-7)
Cette parole de Jésus est le cri le plus fort de l’évangile de l’amour et de notre Dieu. Ce cri de pardon nous parvient au milieu des injures et des moqueries lancées par la foule, par les autorités et par les soldats.
Pendant toute sa vie, le Christ a prêché le pardon. Il a demandé à ses disciples de pardonner non seulement à leurs amis mais aussi à leurs ennemis; il répond à Pierre qu’il faut pardonner non pas sept fois mais soixante-dix fois sept fois; dans la parabole de l’enfant prodigue, il nous présente le Père qui fait la fête pour son fils «revenu à la vie». Traité comme un malfaiteur public et condamné à une mort cruelle et injuste, crucifié entre deux voleurs, il a encore la force et le courage de pardonner.
Par ailleurs, Saint Luc nous indique que la mort de Jésus n’est pas un événement vide de sens : il s’agit d’un acte d’amour, du «passage vers le Père». Sa dernière prière est celle-ci : «Entre tes mains, je remets mon esprit». Le Seigneur a vécu en communion étroite avec son Père et maintenant, dans l’angoisse de Gethsémani et les tourments de la crucifixion, il remet sa vie en toute confiance entre les mains de son Père.
Ce texte de Saint Luc est aujourd’hui encore une source de grande espérance pour notre vie chrétienne.
Que cette «semaine sainte», cette semaine de grande importance pour les chrétiens, le sommet de toute notre année liturgique, ne passe pas inaperçue mais qu’elle alimente notre foi et notre espérance en vue d’une métanoïa spirituelle. Excellente semaine sainte à tous et à chacun.

 

Date de publication: 2019-04-13 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

«POUR l'AMOUR DE MA PATRIE»
MESSAGE DES ÉVÊQUES DU TOGO NOVEMBRE 2018
MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 16eme DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE C / RP PRUDENCE YAWO
Dimanche dernier, il s’agissait de vivre au concret, l’amour de Dieu qui est sa plus précieuse loi, inscrit dans notre c&oeli

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2019 Diocèse de Kpalimé