DIOCESE DE KPALIME
*TRIDUUM DE PRIÈRE POUR LA PAIX À L'APPROCHE DE L'ÉLECTION PRESIDENTIELLE AU TOGO. À Kpalimé, 17 février : Pardon de Dieu, 18 février: Lumière du Saint Esprit, 19 février : Adoration du Saint Sacrement, intercession de la Vierge Marie et des saints Patrons du Togo *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE LA CET A LA VEILLE DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2020
MESSAGE DE MGR ALOWONOU :TRIDUUM DE PRIÈRE À L'APPROCHE DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : MESSAGE AU CLERGE ET AUX FIDELES DE L’EGLISE DE DIEU QUI EST A KPALIME (TOGO)

Chers prêtres, diacres, religieux et fidèles,
Jésus Notre Seigneur, avant de souffrir sa « beata Passio », a prié le Père pour le bien suprême, celui de l’unité, ut unum sint (Jn 17, 21), et de la charité (Jn 13, 34).
Communion et concorde dans la charité sont, en effet, la première et la plus haute forme de témoignage et de mission dans l’Eglise. « A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13, 35).
Malheureusement, les tensions qui se sont récemment créées dans le rapport entre certains prêtres et votre Pasteur, violant la volonté de Notre Seigneur, qui ont culminé dans les faits intervenus lors de la messe chrismale de l’an dernier, ont blessé la communion et outragé la Charité, provoquant désarroi, désorientation compréhensible et scandale.
Dans la perspective d’un nécessaire processus de pacification des âmes, je désire exhorter l’ensemble de la Communauté diocésaine à adopter des attitudes de respect et de docilité vis-à-vis de l’Evêque.
Je le fais en rappelant un très célèbre passage de Saint Ignace d’Antioche dans lequel il nous rappelle que « les Evêques, constitués en tous lieux jusqu’aux extrémités de la terre, agissent selon la volonté de Jésus-Christ », ajoutant : « préoccupez-vous d’œuvrer en parfaite harmonie avec la volonté de votre Evêque…De cette manière, dans l’accord de vos sentiments et dans la parfaite harmonie de votre amour fraternel, s’élèvera un concert de louanges à Jésus… ainsi unis dans une unique obédience, soumis à l’Evêque et au Collège des Prêtres, vous parviendrez à une parfaite sainteté (De la lettre de Saint Ignace d’Antioche aux Ephésiens 2, 2. 5, 2). Tout cela trouve sa synthèse dans sa phrase célèbre : « Nihil sine Episcopo agatur » : « Que rien ne soit fait sans l’Evêque ».
Je le fais également en rappelant ce qu’enseigne le Concile œcuménique Vatican II en sa Constitution dogmatique Lumen Gentium au n° 27 : « Chargés des Eglises particulières qui leur sont confiées, les évêques les dirigent comme vicaires et légats du Christ… mais aussi par leur autorité et par l’exercice du pouvoir sacré, dont l’usage cependant ne leur appartient qu’en vue de l’édification en vérité et en sainteté de leur troupeau ».
Chers frères, je vous exhorte à contempler le Christ et à être unis à Lui et, dans la prière personnelle et communautaire, à demander les grâces nécessaires afin de poursuivre votre chemin en unité et charité dans la pleine communion ecclésiale.
Votre docilité et votre soumission aideront concrètement l’Evêque à « manifester par sa vie et par son ministère épiscopal la paternité de Dieu, la bonté, la sollicitude, la miséricorde, la douceur, l’autorité du Christ, qui est venu pour donner la vie et pour faire de tous les hommes une seule famille, réconcilié dans l’amour du Père » (Apostolorum Successores 1).
En espérant que vous pourrez vivre un temps de « guérison spirituelle », réconciliés, en paix entre vous et dans la pleine communion, affective et effective, avec votre Pasteur, je vous assure de ma fervente prière.

                                                                               Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples
                                                                                                                                    Cardinal Préfet

Date de publication: 2020-01-03 00:00:00 Version Imprimable