cse Diocese de Kpalime
DIOCESE DE KPALIME
Bonne fête de Pentecôte à tous * Cliquez ici pour lire les nouvelles DIRECTIVES DIOCÉSAINES pour prévenir et lutter contre le coronavirus: * Mesures de la CET pour prévenir et lutter contre le coronavirus:(1) Suspension des célébrations eucharistiques jusqu'à nouvel ordre; (2) Célébration des sacrements suspendus à l'exception du sacrement de la réconciliation avec restriction.(3) Les exercices de piété et les rassemblements suspendus. (4) Les séminaires, écoles et l'UCAO-UUT fermés jusqu'à nouvel ordre. * Fructueux et saint temps de Carême à toutes et à tous *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE EN LA SOLENNITE DE L’EPIPHANIE DU SEIGNEUR – ANNEE A / RP GAKPE AUGUSTIN

Bien aimé de Dieu,
Après avoir mis l’accent, sur l’identité de Jésus comme vrai Dieu et Vrai homme, dans la célébration de Noël, aujourd’hui, nous célébrons l’Epiphanie qui est la manifestation du Seigneur à tous les hommes, c’est-à-dire l’extension universelle du Règne de Dieu.
Désormais nous avons la certitude que Dieu marche avec nous comme il l’a promis : je suis avec vous tous les jours. Car nous sommes désormais associés au même héritage au même corps, au partage de la même promesse dans le Christ Jésus. Fort de cela, Isaïe nous exhorte à se mettre debout, du fait que notre lumière qui est déjà venue et la gloire du Seigneur s’est levée sur nous. Cette lumière qui a illuminé en premier Jérusalem, est signe de la présence du Seigneur. Et elle est pour toute l’humanité. Car « les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore ». Ici, nous comprenons que nous tous qui sommes chrétiens, comme Jérusalem. Nous n’avons pas à garder pour nous seule cette révélation du vrai Dieu. L’espérance que nous portons est destinée au-delà de nos frontières et s’ouvre au monde. Ceci fait de l’Epiphanie la fête de la vocation de toute l’humanité en marche guidée par la lumière de Dieu qui a resplendi sur Jérusalem.
Bien-aimé de Dieu,
Le mystère du salut caché jusqu’ici est désormais révélé à travers les mages, à tous les hommes, appelés à l’Universel amour gratuit de Dieu. Le mystère du salut de Dieu n’est pas le monopole d’un seul peuple ou d’un seul homme. Non seulement, tous les hommes sont l’objet de l’amour de Dieu, et bénéficiaire de cet amour gratuit mais ils sont également invités à en faire bénéficier les autres. Ainsi la manifestation du Seigneur que nous célébrons aujourd’hui, loin d’être un fait passé dont on fait mémoire, est une réalité à vivre aujourd’hui et pour toujours. Donc par la fête de l’Epiphanie, nous sommes tous appelés à chercher Dieu, à l’annoncer aux autres et à l’adorer. Cette exigence de notre cheminement vers le royaume céleste a trouvé écho dans la démarche des mages, qui se sont mis en quête de Dieu.
« Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui ». Alors, guidés par son étoile, symbole de Dieu qui guide son peuple vers le salut, ils ont vu l’Enfant. Et ils se sont réjouis et se sont prosternés pour adorer le Petit Enfant. Pour manifester toujours leur joie, ils ont offert à Celui-ci des cadeaux symboliques comme de l’or, de l’encens et de la myrrhe qui révèlent respectivement la royauté, la divinité et l’amour de l’Enfant Jésus. Ainsi, ces mages deviennent des modèles de foi, qui représentent tous les peuples venant s’incliner devant le Sauveur de toute l’humanité. La fête de ce jour est pour nous l’occasion de nous mettre en état de pèlerinage intérieur et extérieur, d’adorer et de nous prosterner devant le petit Jésus qui vient nous sauver.
Que la grâce de Dieu nous y accompagne Amen !

Date de publication: 2020-01-04 00:00:00 Version Imprimable