DIOCESE DE KPALIME
*TRIDUUM DE PRIÈRE POUR LA PAIX À L'APPROCHE DE L'ÉLECTION PRESIDENTIELLE AU TOGO. À Kpalimé, 17 février : Pardon de Dieu, 18 février: Lumière du Saint Esprit, 19 février : Adoration du Saint Sacrement, intercession de la Vierge Marie et des saints Patrons du Togo *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE LA CET A LA VEILLE DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2020
MESSAGE DE MGR ALOWONOU :TRIDUUM DE PRIÈRE À L'APPROCHE DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : MEDITATION DU 2ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP AWAZI JEAN-PAUL

MEDITATION DU 2ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP AWAZI JEAN-PAUL
Bien aimés du Seigneur,
La fête du baptême du Seigneur le dimanche passé clôt les festivités de Noël et nous relance dans le train-train quotidien du temps ordinaire dont nous sommes déjà au 2e dimanche.
En ce jour, Jean Baptiste dans l’évangile nous fait découvrir Jésus Christ et la mission pour laquelle il est venu.
En effet, il y a de cela quelques semaines (Temps de l’Avent) résonnait dans nos oreilles et dans nos cœurs la voix de Jean Baptiste, le précurseur à préparer les chemins du Seigneur. Sa prédication a suscité beaucoup d’engouement jusqu’à la conversion sanctionnée par le baptême des pharisiens et des sadducéens (Mt 3, 7).
Jean Baptiste fut très célèbre et connaît un grand succès de par sa prédication et sa vie jusqu’ au point où les gens le prenaient comme le Messie. Malgré cette célébrité et cette influence qu’il a au sein de son peuple, il (Jean Baptiste) ne s’est pas trompé ni influencé par sa popularité mais s’est plutôt focalisé sur sa mission qui est de montrer Jésus à ses contemporains. Il a reconnu et pris conscience de sa place, de sa responsabilité et de son devoir vis-à-vis du Messie. Voilà pourquoi en ce 2e dimanche ordinaire, il n’hésite pas de nous donner un témoignage authentique et vrai, sur la personne de Jésus et sa mission. Isaïe dans la 1ère lecture l’appel le serviteur. Jean Baptiste lui donnera un titre encore plus curieux d’Agneau de Dieu. Pas seulement n’importe quel Agneau mais celui qui enlève le péché du monde. L’identité et la mission de Jésus sont décryptées dans ses deux expressions. En référence à l’agneau offert en sacrifice le jour de la paques juive, l’Agneau de Dieu c’est celui que Dieu choisit pour libérer le monde de l’esclavage de l’égoïsme, de l’injustice, de la dictature, du doute, de l’insécurité, de la peur d’un avenir meilleur etc…. Jésus Christ est le juste qui paiera pour les autres, qui sera méprisé, torturé et assassiné par ceux-là même qu’il est venu sauver. Il est le réalisateur des promesses ancestrales. Il vient libérer l’homme limité dans sa pensée et tout ce qui l’empêche ou l’entrave d’atteindre son destin. Bref Jésus est là pour alléger nos fardeaux comme lui-même le stipule si bien en Mt 11, 28 : « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et moi je vous donnerai le repos ». Quand tout semble obscur autour de nous, quand la solitude semble nous envahir, Jésus est là. Comment peut-on entrer dans cette plénitude de vie que le Christ offre ? Deux choses sont nécessaires pour nous. Premièrement Il suffit de reconnaître nos petitesses, nos limites, nos incompétences et laisser la place au Christ comme le fut Jean Baptiste. Ensuite recevoir le baptême de l’Esprit Saint. Qu’est-ce à dire ? Être baptiser ce n’est pas être purifié des souillures extérieures, mais s’engager de façon sincère, honnête et sans compromis pour la vérité, la justice, la paix. Défendre l’opprimé et laissé le contrôle de sa vie guidée par le Christ comme un voilier sur la mer.
Demandons au Seigneur de nous éclairer tous comme Jean Baptiste et tant d’autres prophètes à avoir la force nécessaire d’être des témoins de sa lumière dans ce monde en perte de repères. Amen !
Père Jean Paul Awazi,

 

Date de publication: 2020-01-19 00:00:00 Version Imprimable