DIOCESE DE KPALIME
*1984 - 28 juillet - 2020 : Heureux 36 ans de sacerdoce à notre évêque Mgr Benoît Alowonou *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : REFLEXION AUTOUR DU MAL ET DU PECHE A PARTIR DE BEN SIRA LE SAGE 15, 20

REFLEXION AUTOUR DU MAL ET DU PECHE A PARTIR DE BEN SIRA LE SAGE 15, 20
La question du mal et du péché est de toujours et comme l’a si bien remarqué le théologien Adolph Gesché, elle « est une telle question qu’elle semble être non seulement rebelle aux réponses, mais se dérober finalement au questionnement lui-même ». Le mal nous gifle de questions : Pourquoi ? Pourquoi moi ?
Ces interrogations atteignent une intensité paroxystique dès que l’on croit en un Dieu unique, infiniment sage, bon et tout puissant. Impossible alors de ne pas lui demander raison du mal et de lui confier, ou crier, nos « pourquoi ? ». S’il est unique, sa responsabilité est engagée. S’il est sage, il ne peut nous renvoyer à l’absurde. S’il est bon, il ne peut « permettre » le mal. S’il est tout puissant, il doit le vaincre. Voilà l’idée légitime que nous avons de Dieu infiniment bon.
Mais si nous restons là nous risquons de contempler l’index sans jamais voir la réalité qu’il montre. Nous risquons de nous perdre inutilement dans des détails allant jusqu’ à vouloir défendre Dieu en voulant l’innocenter qu’il aurait été surpris du mal.
Pour Ben Sira le Sage : « À personne Dieu n’a demandé d’être impie, à personne il n’a donné la permission de pécher ». Ce qui implique logiquement que vivre, c'est choisir. Choisir entre le bien et le mal, entre la vie et la mort, entre le bonheur et le malheur. Nous sommes libres, non pour faire n'importe quoi, mais pour aimer. Depuis que le mal ou le péché est entré dans le monde, une lutte est bien engagée entre le bien qui est en l’homme et cet étrange intrus (le mal) qui a l’habitude de bouleverser l’ordre normal des choses. Mais notre chance est que nous ne luttons pas seul. Dieu lutte avec nous et nous propos des voies et moyens pour nous en sortir.
La loi de Dieu, transmise au Peuple par Moïse, indique une route et pose des balises. Elle nous dit : « Si tu sors de cette route, si tu cours en dehors des balises, tu risques bien alors de te perdre. » ce sont là des feux de signalisations qui nous indique exactement ce que nous devons faire et ce que nous devons éviter et ceci dans une liberté de choix. Sauf que le résultat ou l’aboutissement de chaque choix est connu d’avance.
Dans l’évangile, Jésus comme un nouveau Moïse, sur la montagne confirme la loi en la portant à son achèvement ; et le résumé de tout son enseignement se trouve dans cette dernière phrase : « que votre parole soit ‘’oui’’ si c’est ‘’oui’’, ‘’non’’ si c’est ‘’non’’. Ce qui est en plus vient du mauvais ».
Fructueuse réflexion
P. AMEWU Oscar

 

Date de publication: 2020-02-16 00:00:00 Version Imprimable