cse Diocese de Kpalime
DIOCESE DE KPALIME
La C.E.T déplore le fait que l’Archevêque de Lomé, Mgr BARRIGAH-BENISSAN et Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH n’aient pas été autorisés à aller porter assistance à Mgr Philippe KPODZRO * Cliquez ici pour lire les nouvelles DIRECTIVES DIOCÉSAINES pour prévenir et lutter contre le coronavirus: * Mesures de la CET pour prévenir et lutter contre le coronavirus:(1) Suspension des célébrations eucharistiques jusqu'à nouvel ordre; (2) Célébration des sacrements suspendus à l'exception du sacrement de la réconciliation avec restriction.(3) Les exercices de piété et les rassemblements suspendus. (4) Les séminaires, écoles et l'UCAO-UUT fermés jusqu'à nouvel ordre. * Fructueux et saint temps de Carême à toutes et à tous *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 4ème DIMANCHE DU CAREME – ANNEE A / RP AWUTE MATHIAS

Frères et sœurs en Christ,
Le 4ème dimanche du carême est le dimanche de la joie. La liturgie de la parole nous invite à contempler dans la joie, le Christ qui se révèle à tous comme celui qui vient ouvrir nos yeux à la lumière de Dieu. Cette lumière est le don de foi qui nous permet d’accéder à la vision plénière de Dieu.

Bien aimés du Seigneur,
Le texte de l’aveugle de naissance est un texte important dans l’Evangile de ce jour. L’aveugle dans ce texte n’est pas nécessairement ceux qui ne voient pas mais ceux à qui le péché a fermé les yeux, et sont loin de Dieu. Nous aussi, nous sommes souvent aveugles ou malvoyants à cause de nos doutes et nos péchés. Cet aveugle-né est le symbole de l’humanité plongée dans les ténèbres et qui ne veut rien voir. Le péché nous éloigne et nous rend aveugle devant les biens de Dieu. Le péché nous plonge dans l’obscurité éternelle.


Mes frères, mes sœurs,
La demande des disciples pour connaître la cause du mal de cet homme est une question de tous les hommes. Pourquoi Dieu a permis le mal ? Pourquoi la souffrance dans la vie des hommes ? Le mal de cet homme n’est pas une condamnation de Dieu, mais Dieu se sert de ce mal pour manifester sa gloire. Dieu n’est pas l’auteur du mal mais s’il le permet, c’est pour un plus grand bien. En passant par la guérison de l’aveugle, Dieu a montré ses merveilles. La guérison de l’aveugle de naissance invite l’aveugle à quitter ses ténèbres naturelles vers la lumière de Dieu qui est son salut. Cette guérison appelle tous les hommes à quitter les péchés pour aller vers le Christ qui est la lumière éternelle. Par cette guérison, Jésus ouvre la foi de tout le monde y compris celle de l’aveugle de naissance pour une rencontre cœur à cœur avec Lui. Il ne suffit pas d’avoir la lumière des yeux pour croire mais il faut avoir la lumière du cœur pour rencontrer le Christ qui est la vraie lumière. Car la lumière du Christ Jésus continue de briller sur ses enfants et ne demande qu’à nous éclairer.


Frères et sœurs en Christ,
Après la guérison notre pauvre homme a rencontré d’autres malheurs. Le fait de voir avec ses yeux lui posa de nouveaux problèmes. On ne le reconnait plus, on pose la question sur son identité, on le qualifie comme un fraudeur. C’est le jugement que portaient les Pharisiens et les Juifs. En cela nous ressemblons un peu, par moment, à cet aveugle guéri par Jésus. Nous aussi nous avons été illuminés par le Christ, si nous mettons en pratique l’Evangile, si nos yeux s’ouvrent à la lumière de l’Esprit, nous risquons d’intriguer nos proches surtout nos amis. Si nous décidons de se convertir sincèrement, les gens peuvent poser beaucoup de questions autour de nous. Nous devons savoir que la parole de Dieu guérit et relève l’homme. Jésus guérit et sauve celui qui se reconnait pécheur, celui qui veut se reconnaître aveugle, celui qui veut se laisser transformer. Le regard de Jésus sur le monde n’est pas un regard condamnable même si c’est Lui seul qui peut condamner. Jésus nous aime tous, il n’exclut personne. Il accepte tout le monde même ceux que nous, nous avons exclus de nos vies. Mais Jésus nous invite à nous reconnaître aveugle pour être capable de recevoir la vraie lumière. La lumière du Christ ressuscité ne peut atteindre que celui qui accepte de se remettre en question de sa mauvaise vie. La lumière du Christ éclaire tout homme conscient de venir à Dieu et qui se laisse guider par le Christ dans la vérité, la justice et l’amour. La lumière du Christ, c’est la gloire de Dieu dont chaque croyant est appelé à être le reflet parce qu’il s’est laissé transfigurer la parole de Dieu.


Bien aimés du Seigneur,
Le temps du carême nous amène à accueillir, cette lumière qui vient de Jésus. Une lumière de foi qui permet à tous les hommes de voir les événements avec le regard de Dieu et ils deviendront des témoins de l’Evangile. Amen !

Date de publication: 2020-03-21 00:00:00 Version Imprimable