cse Diocese de Kpalime
DIOCESE DE KPALIME
La C.E.T déplore le fait que l’Archevêque de Lomé, Mgr BARRIGAH-BENISSAN et Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH n’aient pas été autorisés à aller porter assistance à Mgr Philippe KPODZRO * Cliquez ici pour lire les nouvelles DIRECTIVES DIOCÉSAINES pour prévenir et lutter contre le coronavirus: * Mesures de la CET pour prévenir et lutter contre le coronavirus:(1) Suspension des célébrations eucharistiques jusqu'à nouvel ordre; (2) Célébration des sacrements suspendus à l'exception du sacrement de la réconciliation avec restriction.(3) Les exercices de piété et les rassemblements suspendus. (4) Les séminaires, écoles et l'UCAO-UUT fermés jusqu'à nouvel ordre. * Fructueux et saint temps de Carême à toutes et à tous *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 3ème DIMANCHE DE PAQUES – ANNEE A / RP AWU JULES

« Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » (Lc 24, 29)
Frères et sœurs,
Lecteurs et lectrices,

Nous sommes au 3ème dimanche après Pâques et les manifestations du Ressuscité se poursuivent. Nous méditons aujourd’hui, la rencontre du Ressuscité avec les disciples « d’Emmaüs ». En effet, quittant Jérusalem parce que leurs espoirs étaient déçus, Jésus vient les cueillir sur le chemin et marche avec eux au cœur de leur désarroi.

Frères et sœurs,
Le premier enseignement que nous pouvons déduire de cette rencontre c’est que la foi se vit en communauté. Et chaque fois que les Hommes décideront de former communauté, ils rencontreront le Ressuscité : « quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » (Mt 18, 20). Elle (la foi) est une rencontre personnelle. Jésus vient rencontrer personnellement nos deux disciples de ce jour pour fortifier leur foi : « Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux » (Lc 24, 15). Le temps de cette rencontre avec le Seigneur même bref soit-il a permis la maturation de la foi des deux disciples au Christ Ressuscité. Ils ont compris qu’il était nécessaire même urgent que ces évènements de la condamnation à la crucifixion arrivent pour que définitivement Dieu sauve l’humanité dans son Fils.
Chaque jour, le Christ vient marcher avec nous au milieu de nos tribulations pour que nous puissions être en mesure de les supporter. Laissons-nous et invitons-le chez nous comme les deux disciples ont laissé Jésus marcher avec eux.

Chers lecteurs et Lectrices,
Nous aussi, comme le disciple anonyme qui chemine avec Cléophas, s’interrogeant avec lui sur la nécessité de continuer à croire, à Dieu et à l’Eglise, alors que nous pensons que l’Eglise avait ce pouvoir de nous sauver, de nous délivrer de tout ce qui entrave notre bien-être. Aujourd’hui le Christ vient nous répondre : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! » (Lc 24, 25).
Jésus ramène dès lors ses disciples vers le vrai sens de sa mission qui n’est pas de sauver d’un pouvoir politique seulement mais de redonner à l’Homme toute sa dignité d’enfant de Dieu perdue à cause du mal qui l’accable tout temps. Par-là, le Christ montre le chemin de la vraie libération. « Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent » (Lc 24, 31).

Chers frères et sœurs,
La préoccupation de Luc en rédigeant ce texte pour sa communauté est aussi de leur communiquer les signes de la reconnaissance du Seigneur. Aujourd’hui, plusieurs doutent dans leur cœur et se demandent si réellement le Christ est ressuscité comme ça a été dans la communauté de Luc. Alors, Luc à partir de ce récit des disciples d’Emmaüs leur donne des clés pour reconnaître le Christ Ressuscité et à nous également.
Trois clés importantes ou signes pour reconnaître aujourd’hui que le Christ est vraiment ressuscité. D’abord la communauté. Quand aujourd’hui des chrétiens acceptent volontiers de se regrouper autour du Christ, alors ils rencontreront le Ressuscité : « Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux » (Lc 24, 15). La communauté formée par Cléophas et l’autre disciple leur a permis de reconnaître le Christ vivant pour toujours. Ensuite, la lecture de la Parole de Dieu ou le partage de la Parole de Dieu : « Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. » (Lc 24, 27). En effet, le lieu important de la rencontre du Ressuscité c’est dans sa Parole. Tout a été préparé pour lui et elle le révèle. Alors scrutons les Ecritures pour le voir. Soyons brulés par elle comme le dira les disciples d’Emmaüs : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » (Lc 24, 32). Enfin le dernier signe de reconnaissance du Ressuscité c’est le signe de la Fraction du Pain : « Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent. » (Lc 24, 30-31).

Frères et sœurs,
Lecteurs et lectrices,

Après avoir reconnu le Seigneur, l’on peut sans équivoque dire comme les disciples : « Reste avec nous » (Lc 24, 29) mais le point d’orgue n’est pas que le Seigneur reste avec nous seulement mais à travers sa manifestation, il nous dit que ce que vous avez vu et cru, allez l’annoncer au monde entier. C’est une nouvelle mission qui commence pour ceux qui nous pouvons le dire ainsi, ont été saisi et sont devenus les témoins du Christ Ressuscité pour l’avoir rencontré personnellement.
Cette partie du message évangélique, c’est l’envoi en mission comme à la fin de chaque messe. L’on ne peut pas garder le Seigneur pour soi. Il faut le partager à ses frères et sœurs. C’est un impératif : « À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. » (Lc 24, 33-35).

Demandons au Seigneur Ressuscité de raviver notre foi afin que nous puissions croire à l’évènement de la Résurrection et être des témoins de cette Bonne Nouvelle qui sauve auprès de chaque homme et femme. Amen !

Date de publication: 2020-04-25 00:00:00 Version Imprimable