DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Nous sommes le peuple que sa main conduit. Marchons à la suite du Christ
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.

ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DU 3eme DIMANCHE DE PAQUES – ANNEE B / RP ADJANON FRANÇOIS

Bien-aimés de Dieu,
Loué soit Jésus,
L’Église notre Mère en ce jour, par les textes liturgiques nous invite à avoir une compréhension claire du sens de la résurrection, à travers une vraie confiance au Ressuscité pour pouvoir progresser dans notre vie chrétienne.

De son vivant, Jésus a préparé ses disciples à comprendre ce qui est écrit à son sujet dans les Ecritures Saintes. Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera (Mc: 9, 31). Les disciples de Jésus ont compris cette déclaration de Jésus après ses multiples apparitions (Ac: 1, 3). Le Seigneur va même jusqu’à se faire toucher par les seins pour les convaincre que c’est bien lui, le Crucifié, à nouveau vivant, il est là, tout autre et pourtant le même, projetant la lumière de sa Pâque sur les Saintes Écritures, afin d’éclairer le passé des hommes qui par ignorance, hier, ont réclamé la mort du Saint et du Juste. Et d’annoncer aujourd’hui, la conversion proclamée au nom de Jésus Crucifié Ressuscité, aux hommes qui se ferment volontairement et librement à la grâce de l’Esprit du Ressuscité.
En effet, le Seigneur veut nous dire qu’il est la Résurrection et la vie. Il est aussi en même temps l’accomplissement ultime de notre histoire. Nous allons vers un terme qui est vie, qui est lumière, qui est joie et qui est espérance. C’est ce message que tous les chrétiens surtout catholiques qui croient en la résurrection de Jésus, doivent annoncer et témoigner. Ainsi, ils peuvent parler et proclamer comme Pierre dans la 1ère lecture, que le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacques a donné la gloire à son Serviteur Jésus. Le partage entre le doute et la foi n’a plus sa raison d’être dans le rang des Apôtres. Puisqu’ils ont reconnu en Jésus de Nazareth le Ressuscité. Oui frères et sœurs, avant la résurrection, tous les Apôtres ne pouvaient pas tenir un langage aussi courageux devant les grands prêtres : Jésus que vous, vous avez livré…. Lui, le Saint et le Juste, vous l’avez rejeté et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier (Ac:3, 13.14). Mais après la résurrection, ils sont devenus des Apôtres pleins de force et d’Esprit Saint. Oui le Seigneur vit plus de larme, plus de peur, plus de crainte, il est à jamais vivant.
Chrétien mon frère, chrétienne ma sœur, la Bonne Nouvelle de l’espérance dans notre vie, c’est Jésus Christ, mort et ressuscité, le seul qui a pu engloutie la mort, le seul et l’unique auteur et source et la vie. Il s’est livré à cause toi et à cause de moi, pour que le poids de nos péchés ne nous entraîne à la mort éternelle. Bien-aimés, le Christ a tracé un passage, un chemin dans la mort pour ceux qui croient et croiront en lui. Comme Moïse s’est servi de son bâton pour fendre la Mer Rouge, pour sauver le peuple des mains de Pharaon et son armée, ainsi, ceux qui reconnaissent Jésus Ressuscité comme sauveur. Chrétien laïc ou consacré, Saint Jean dans la 2nde lecture de ce jour te pose cette question : Est-ce que tu connais vraiment Jésus Christ l’envoyé de Dieu, le défenseur des hommes devant le Père ? Frères et sœurs j’espère qu’il faut insister sur ce verbe ‘’ connaitre’’. Jean ne me demande pas si je sais prononcer le nom de Jésus. Ma sœur, mon frère, il est facile de prononcer le nom de Jésus. Même certains démons prononcent le nom de Jésus et d’autres, jusqu’à dire qu’ils le connaissent. (Mc: 1, 24) Que nous veux-tu Jésus de Nazareth. Bien-aimés, la connaissance de Jésus ne se situe pas dans le « Nous ». Oui dans la masse on nous appelle chrétiens, prêtres et pasteurs c’est bon et c’est beau. Mais si l’on nous prend individuellement, est-ce que je réponds encore à ce nom de chrétien, prêtre et pasteur ? Il y en va de même pour la connaissance de Jésus. Mon frère, ma sœur, Saint Jean te dit et dit à moi aussi aujourd’hui que celui qui connaît Jésus, c’est celui qui garder ses commandements et éviter de pécher, c’est aussi celui qui croît à son intercession et à la rémission des péchés. Frères et sœurs, nous devrons prendre conscience de notre état pour dire à soi-même, je ne connais pas Jésus comme Jean me le démontre aujourd’hui. Le danger, est que, nous sommes nombreux à ne pas savoir que mon comportement ; mentir, diffamer, faire le commérage et d’autres encore. Comment peut-on prétendre vivre sans aucun regret et croire qu’on connaît Jésus ? A nous qui sommes dans ces genres de comportements, nous sommes classés parmi ceux que Pierre interpelle d’avoir assassiné le Saint et le Juste, puisque c’est à cause des péchés que Jésus a été crucifié. Et cette vie est une vie de contre témoignage de la vie chrétienne. Et là nous ne sommes plus des vrais témoins de la résurrection du Christ à l’image des Apôtres
Bien-aimés, le fait de se montrer, de manger, et de se laisser toucher par les siens après sa résurrection, sont des gestes et signes concrets de la résurrection de Jésus. Pour Saint Luc, ces signes prouvent la vérité de la résurrection. Oui, bien-aimés, les Apôtres avaient besoin de ces signes du Ressuscité pour affermir leur foi et celle de ceux qui viendront à leur suite.
Nous pourrons comprendre que Saint Luc fait comprendre à nous tous que la foi n’est pas une acquisition qui se fait en un seul coup mais elle a besoin d’un itinéraire pour arriver à maturité. C’est ce qui s’explique par les multiples apparitions du Ressuscité. En plus, la foi n’est pas une acquisition définitive comme un bien qui nous appartient pour toujours. La foi est un bien que nous pouvons perdre parce qu’elle n’est pas une possession mais un don de Dieu que nous recevons sans cesse. D’où la nécessité de nous disposer constamment et de nous comporter de manière que le Seigneur ressuscité nous accorde la foi de le reconnaître vivant en nous-mêmes et dans notre monde.
Voilà pourquoi Saint Luc souligne l’attitude pleine d’amour du Seigneur par laquelle le Seigneur veut aider ses apôtres à sortir de leur incrédulité. Il commence pour les saluer en leur disant « la paix soit avec vous » en essayant de les réconforter de diverses manières.
Frères et sœurs, c’est à travers les témoignages de vie dans la foi des Apôtres mentionnés dans les Saintes Ecritures, oui c’est suite à ces témoignages que certains sont déclarés des Saints et des Pères dans la foi. Et c’est les mêmes Ecritures Saintes que nous avons de nos jours. Mais en voyant nos vies de chrétien et ce qui se passe dans le monde aujourd’hui, je me pose la question de savoir, quelle emprise le réalisme de la Résurrection exerce-t-il sur ma vie de chrétien, sur notre existence de croyant ? Bien-aimés en analysant certaines de nos vies entant que chrétiens, on dirait que nous sommes des chrétiens sans foi en cherchant la vie or de la vie. Je suis venu pour donner la vie, la vie en abondance Jésus a-t-il dit Jean 10, 10.
Mon frère chrétien, ma sœur chrétienne, ce qui s’est passé lors des apparitions de Jésus avec ses disciples, continue par se passer dans nos assemblées dominicales réunies dans la foi au Christ ressuscité. Le Seigneur se rend présent en chacun de nous et au milieu de nous. Il est présent surtout lorsque nous rompons le pain de vie. Il t’apparaît pour te communiquer sa vie, il t’apparaît pour consolider ta foi, il t’apparaît pour que tu sois le témoin de l’annonce de sa résurrection. Bien-aimés, demandons à Jésus ressuscité, le Chef des vivants Ac: 3, 15, de nous obtenir la grâce d’être les porte-flambeau du message de sa résurrection pour notre propre salut et celui du monde, Amen.

Date de publication: 2021-04-17 00:00:00 Version Imprimable