DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Nous sommes le peuple que sa main conduit. Marchons à la suite du Christ
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.

ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE EN LA SOLENNITE DU SAINT SACREMENT, CORPS ET SANG DU CHRIST – 10ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE B. / RP ALBERT KLUTSE

Chers lecteurs,
Chères lectrices,
Frères et sœurs,

Aujourd’hui nous fêtons le Saint Sacrement : le Corps et le Sang de notre Seigneur Jésus-Christ. Les textes proposés à notre méditation attirent notre attention sur le mystère du Sang du Christ « ceci est mon Sang, le Sang de l’alliance. » Oui, une alliance que Dieu a conclue en sacrifice entre lui et son peuple au Sinaï. Et le sacrifice qui plait à Dieu, est celui de son Fils, accompli une fois pour toute pour le rachat de toute l’humanité.

Bien-aimé dans le Seigneur,
Partager un repas ensemble est un geste qui unit les personnes bien au-delà du geste matériel posé, et cela construit des relations d’amitié, de fraternité et même d’intimité. Quel sens Jésus voulait alors donner à ses disciples et à nous aujourd’hui en partageant ce repas avec ses disciples ? Nous savons qu’en Jésus, la vie divine se rapproche de l’homme parce qu’il y a de plus commun. Cette vie divine a déjà pris notre humanité pour cheminer un temps sur cette terre.
Jésus allait quitter les siens et le soir avant son départ, au cours du repas, sous les signes du pain et du vin, il manifeste sa communion avec eux pour les associer à sa mort et à sa Résurrection, et recevoir le signe du Royaume qui vient. C’est en recevant ce pain et ce vin transformés en Corps et au Sang de Jésus qu’on acquiert l’intelligence pour faire un avec Lui (Cf. Proverbe 9, 1-6). Et donc le compagnonnage de l’homme et de Dieu dans une relation familière et intime est le lieu incontournable de la croissance spirituelle. De ce fait une familiarité vécue dans la sincérité avec Dieu dépasse ce que le physique laisse entrevoir. C’est dans cette relation d’amitié que l’homme et Dieu s’entretiennent.

Moïse, au retour du mont Sinaï, raconte aux Israélites tout ce que Dieu lui avait prescrit et tous répondirent « Nous obéirons à tous les ordres du Seigneur ». Par après il prend le sang du sacrifice en aspergea les Israélites et dit « ce sang confirme l’alliance que le Seigneur a conclue avec vous » (Cf. Exode 24, 3 et 8).


Frères et sœurs,
Dieu nous aime, il manifeste pour nous son amour dans l’Eucharistie de chaque jour pour nous renouveler cet Amour. Imaginons simplement un instant que si la réalité spirituelle se manifeste matériellement à nos yeux sur l’autel : la Cour Céleste, qui de nous s’avancerait le premier pour communier ? On tremblerait ! Reconnaissons et respectons cette présence de Dieu dans nos mains. Il est au milieu de nous à travers la Saint Eucharistie. Le Christ est présent, il vit, il respire dans la petite hostie. C’est un mystère qui est nécessaire à notre vie. Il s’est fait un aliment pour nous pour descendre à notre personne, il n’est pas un symbole de la présence du Christ, c’est lui en personne avec son Corps, son Sang, son Ame et sa Divinité. Dieu veut habiter dans notre pauvre maison intérieure. C’est un choix étonnant que Dieu s’enferme en nous pour qu’on ne manque pas de force. Jésus-Eucharistie est le Beau descendu dans le sale. Aimons Marie, tenons sa main pour manger Dieu. Disons Lui du fond de nos cœurs un sincère MERCI.

Le seul sacrifice qui peut nous donner le salut, la vie éternelle c’est celui de Jésus Christ, accompli une fois pour le rachat de toute l’humanité. Il est lui-même l’Autel-l’Agneau-le Prêtre. Ce n’est pas le sang d’un animal et le sacrificateur n’est ni ailleurs, il est le tout, voilà un sacrifice parfait et complet qui plait à Dieu. C’est pourquoi il est nécessaire de participer dignement à ce repas car c’est par là que nous sommes branchés sur le Christ sans cela notre vie n’a pas de sens. Jésus est la source de notre grâce. Pour vivre notre vie de Dieu, on ne peut que la recevoir de Lui. C’est dans sa nature de vrai Dieu et de vrai homme que nous renouvelons notre grâce baptismale, vrai homme appelé à la vie divine.

En recevant le Christ dans nos mains et en mangeant sa chair, nous confessons que c’est par Lui, avec Lui et en Lui que nous devenons louange de gloire pour Dieu notre Père. Que Dieu notre Père renouvelle en chacun de nous en ce jour, l’amour et l’adoration de Jésus-Eucharistie. Amen.

Date de publication: 2021-06-05 00:00:00 Version Imprimable